Le Qatar peut-il convaincre la planète foot avant 2022

Dans 11 ans, le monde entier assistera à la première coupe du monde organisée par un pays du Golfe. Le 2 décembre 2010, la FIFA a procédé au vote désignant les nations organisatrices des coupes du monde 2018 et 2022. Les 22 membres du comité exécutif, dont Michel Platini, ont choisi la Russie 2018 et Qatar 2022. Ces résultats ont suscité de vives critiques de la part des médias anglais qui ont crié au scandale en accusant la Russie de corruption. Le Qatar, quant à lui, a carrément subi un lynchage médiatique, notamment par le biais de l’article paru dans Libération intitulé : L’étrange choix du Qatar pour la Coupe du Monde 2022. Quoi qu’il en soit, les émirs Qataris sont déterminés à faire passer une image du Qatar tout autre que celle des préjugés que l’on peut avoir sur ce pays.

La coupe du monde 2022 au Qatar.

Malgré l’avis des sceptiques il faut reconnaître que les moyens engagés afin de remporter cette campagne étaient inexistants (sarcasme): seulement 11M d’euros le spot d’une minute où Zidane soutient la candidature du Qatar. D’autres personnalités du football comme « Pep » Guardiola, Ronald de Boer, Gabriel Batistuta … ont également apporté leur soutien à l’Emirat. La campagne Qatarie était axée sur le partage culturel de la coupe du monde, qui s’est déplacée aux USA en 1994, au Japon et en Corée en 2002 et finalement en Afrique en 2010. Intitulée Now is the time, la campagne a voulu prouver que la coupe du monde avait sa place dans le monde arabe et c’est particulièrement cet aspect qui aurait séduit le jury (ou peut être les pétro-dollars ?).

Les enjeux marketing pour le Qatar avant 2022.

Quelques jours après l’annonce du 2 décembre, on a pu constater le résultat des premières actions menées par les Qataris dans le but d’améliorer leur image en Europe : Le FC Barcelone, très endetté, a signé un accord avec la Qatar Foundation (organisation à but non lucrative qui promeut l’accès à l’éducation au Moyen Orient) pendant 5 ans, recevant la modeste contribution de 30M € par an. Une opération médiatique, qui bénéficiera sûrement au Qatar sur le long terme, vu qu’il se sont associés indiscutablement au meilleur club de football européen, voire mondial. (je ne suis pas un fan du FC Barcelone au passage).

Un peu plus tôt dans l’année, en juin 2010, le club espagnol de Malaga avait été racheté par un homme d’affaires proche de la famille régnante au Qatar. Depuis, le club a connu une multiplication des recrutements avec des têtes d’affiches comme Demichelis, Van Nistelrooy, Julio Batista… Un an plus tard, en juin 2011 le groupe d’investissement QIA (Qatar Investment Authority) annonce le rachat du Paris St Germain avec en prime un montant de 150 M€ pour le recrutement sur les 2 ans a venir. En Août, Javier Pastore jeune argentin de 22 ans, signe au PSG pour 42M€ réalisant ainsi le transfert le plus coûteux de l’histoire de la Ligue 1.

Droits TV et Pétrodollars…

Toujours au mois d’août, la chaine Qatarie Al jazzera, rachète les droits de diffusion de certains matches de ligue 1 pour la modique somme de 90M€ (décidément il ne savent plus quoi acheter), le groupe annonce au passage la création d’une nouvelle chaine Al Jazeera sport qui sera dirigée par Charles Biétry (ancien directeur sportif de Canal+ et de France Télévisions).

A mon avis, la procédure entamée par le Qatar pour améliorer son image dans le milieu du football européen est en bonne voie. Par contre, les sceptiques, dont je fais partie, diront que les pétro-dollars risquent un jour de faire défaut faute de réel projet. Racheter des clubs de foot et des droits de diffusion ne résoudra pas les problèmes de fond : on n’associe pas le Qatar au foot, mais au pétro-dollars.  Il ne suffit pas de déverser des millions de dollars pour arriver à convaincre de ses intentions. Donc en attendant les stades climatisés en pleins milieu du désert, on verra sans doute des enlèvements dans les favelas en Juin 2014 à Rio (humour).

VN:F [1.9.22_1171]
Qu'en pensez-vous ? Notez cette pub et donnez votre avis en laissant un commentaire plus bas.
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Ce contenu a été publié dans Marketing & Sport, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.